Raphaël Colicci

Raphaël Colicci

Rencontre en terre tellurique

Cultiver sans sol (sur de l’argile) permet l’ancrage […] et, c’est quand je parle à mes arbres – peut-être, que je prends de la hauteur… Sorcier féru de validations scientifiques, c’est un hyperactif qui vibre à l’unisson des 70 000 bovis qui traversent le sous-sol de son terrain, à Saint-Privat. Engagé depuis l’âge de 15 ans sur le chemin des médecines douces et de l’agroécologie, Raphaël crée à la fin des années 90, la Ferme qui soigne grâce au concept du Totum végétal et aux bienfaits de l’Oléothérapie, sur les bases d’un projet né de l’union à la Terre pour consommer et habiter différemment. Ses années d’engagement sur le plateau du Larzac se sont mues en permanence de la solidarité. Ce chercheur intuitif en cellules souches nous a ouvert le chapeau de son chaudron languedocien tout au bénéfice du soin holistique… Promoteur des savoir-faire adaptés à chaque terroir depuis toujours et pionnier de la culture hors sol dans la région lors de son installation, ce fils d’agriculteur a réussi à faire pousser des oliviers sur un terrain argileux stérile dénué de toute matière organique… Raphaël se consacre aujourd’hui à la création de nouvelles cultures fruitières au service de la prévention de la maladie en complément de son activité de thérapeute et de chasseur-cueilleur de variétés méditerranéennes oubliées. Il est aussi accompagnant à l’installation: un terrain agricole propre à chaque terrain humain et continue ses recherches sur les bienfaits de la relation à l’animal: en projet l’Arche de Noé des animaux qui guérissent. Nous vous invitons aujourd’hui à cheminer sur le Sentier des Cultures qui cultive la mémoire et le savoir-faire traditionnel en compagnie de cet explorateur de la santé au quotidien, partisan des vertus de longévité de la proximité… Réflexions de la Terre à l’assiette en passage manuel, tout en explorant le mot COHÉRENCE choisi par notre hôte.